Décharge, Sénégal – Yann Arthus-Bertrand Photographie

 In

Décharge, Sénégal - Yann Arthus-Bertrand Photographie

Dakar, capitale du Sénégal, n’est pas épargnée par les déchets. Pour de nombreux pays, la gestion des déchets demeure un problème majeur. Stocker, détruire, recycler les déchets sont les solutions les plus communément mises en place. À Mbeubeuss, la déchargeouverte en 1968 couvre une centaine d’hectares ; quelques 1 300 tonnes d’ordures y sont déversées quotidiennement. Un trésor pour le millier de « récupérateurs », des hommes et dês femmes dont le métier consiste à récupérer ce qu’ils peuvent de plastiques et de métaux sur cette montagne de déchets. Cette tâche pénible et épuisante, même si elle permet de gagner correctement sa vie, est dévalorisée socialement. Sans parler des risques encourus, comme l’exposition aux métaux lourds tels le zinc et le plomb ou encore aux germes pathogènes dont ceux de la salmonelle. La fermeture et la réhabilitation de la décharge de Mbeubeus ont été annoncées. Le site devrait abriter à terme une centrale de valorisation du biogaz, fruit de la coopération entre les gouvernements du Sénégal et du Canada. Il est prévu que les «récupérateurs » soient indemnisés par les autorités et qu´ils soient accompagnés dans leurs projets de réinsertion sociale.

Recent Posts

Leave a Comment

Taper votre texte et appuyez sur ENTER pour rechercher